Retour sur les principaux aspects de l’entretien et  la maintenance d’un chauffe eau solaire individuel : revue des principaux contrôles à effectuer, de leur fréquence, et des éléments à surveiller en priorité.

Entretien régulier: nécessaire pour s’assurer un fonctionnement optimal

D’abord, sachez que l’entretien d’un chauffe eau solaire individuel (CESI) devrait être assez réduit. En effet, c’est un matériel conçu pour durer sur le long terme, c’est-à-dire en général au moins 20 ans. Selon le type de matériel (chauffe-eau solaire thermodynamique, thermosiphon, à circulation forcée, monobloc,etc.) et sa gamme de prix, il existe néanmoins des variations, et un contrôle fréquent est toujours utile.

maintenance cesEn effet, un entretien régulier vous permettra en priorité de vous assurer du bon fonctionnement de la structure, de réglages optimaux, et permettra de vérifier l’état des pièces les plus sensibles (souvent les pièces externes, type structures de fixations, isolations des tuyaux, etc).

Premier conseil concernant le matériel utilisé : essayez dans la mesure du possible d’utiliser un matériel provenant du même fabricant, et ce pour chaque composant, car cela vous garantira une meilleure compatibilité entre les différentes pièces.

De même, il est préférable que ce soit le même installateur qui se soit occupé de la mise en place de tout le système ; celui-ci aura de fait une meilleure vue globale sur le fonctionnement de la structure et pourra diagnostiquer les éventuels problèmes plus facilement.

Précisez ce point dès la demande de devis et les premiers contacts pour vous assurer que celui ci sera en mesure de répondre à cette attente.

En général, il est conseillé de faire une visite de maintenance par an, afin de vous assurer du bon état et du bon fonctionnement du CESI. Vous pouvez d’ailleurs, si c’est possible essayer de lier le contrat de maintenance de votre chaudière à celui du chauffe-eau solaire.

Les principaux contrôles à effectuer sur le CESI

Comme dit précédemment, la structure du chauffe eau solaire individuel est sensée durer sur le long terme, et ce sont davantage les pièces externes dont l’usure sera plus rapide.

Veillez donc en priorité à vous assurer de l’état de l’isolation de la tuyauterie ainsi que des fixations du chauffe-eau solaire si celui-ci n’est pas intégré à la toiture.

travaux-chauffe-eau-solairePensez aussi à nettoyer les capteurs solaires, avec la pollution une couche de graisse a tendance à s’accumuler sur leur surface.

Pensez surtout à effectuer un premier contrôle de votre installation après vos premiers mois d’utilisation pour vous assurer du bon fonctionnement de l’ensemble (et pas seulement du chauffage d’appoint).

Vous pouvez d’ailleurs effectuer vous-même ce contrôle, et ce de deux manières différentes. D’abord, si votre installation possède des instruments de régulation et de contrôle des températures, vous pouvez régulièrement effectuer un contrôle visuel.

Deuxième option : essayez quelques mois après l’installation (et dans la mesure où l’ensoleillement le permet), de faire fonctionner uniquement le CESI, en désactivant le chauffage d’appoint. Vous aurez dès lors une idée plus précisé du bon fonctionnement de l’ensemble, où vous assurant que l’eau chaude utilisée ne provient pas uniquement du chauffage d’appoint.

VN:F [1.9.20_1166]
Rating: 4.5/10 (17 votes cast)
L’entretien d’un chauffe eau solaire individuel, 4.5 out of 10 based on 17 ratings